Cheap Synthroid

Synthroid is especially important during competitions and for rapid muscle growth. No prescription needed when you buy Synthroid online here. This drug provides faster conversion of proteins, carbohydrates and fats for burning more calories per day.

Cheap Abilify

Abilify is used to treat the symptoms of psychotic conditions such as schizophrenia and bipolar I disorder (manic depression). Buy abilify online 10mg. Free samples abilify and fast & free delivery.

Sponsored:

The best online shops in Italy:

Esprit Ouvert - Une fissure dans le paysage
Esprit Ouvert

Une fissure dans le paysage

 

  Auteur : Raija Siekkinen
Traduction : Roman traduit du finnois par Pierre-Alain Gendre
Titre original : Häiriö maisemassa, 1997
1ère édition : octobre 1998
ISBN : 978-2-88329-040-7
Format : 13,5 x 21
Pages : 124
Prix : 15.00 €

Résumé du livre : Plusieurs destins se superposent et se confondent dans ce roman où la narratrice voit, comme dans un miroir, une femme s’installer après son divorce à Chaudes-Aigues, petite ville du Cantal. Un homme, étranger la veille encore, arrive et partage bientôt sa table et son lit. Mais un jour la mystérieuse Isabelle, écrivain en quête d’éditeur, affinant sans cesse ses romans, débarque et rompt cette sérénité nouvellement acquise. Quand, plus tard, la narratrice essaie de remonter à la source des événements, la mémoire fait douloureusement surface et les êtres reprennent vie, s’incrustent et dérangent. Puis, avec le temps, ils redeviennent ombres immobiles et transparentes pour finalement s’évanouir.

Extrait : « Les mois passèrent : un printemps humide et verdoyant fit place à un été chaud et sec qui brûla l’herbe et flétrit les bourgeons des fleurs. Parfois, le vent soulevait un nuage de poussière fine d’un or éclatant qui obscurcissait le soleil. Puis vinrent les orages et les pluies d’août. Aucun autre homme n’apparut à la maison. Les jours avaient acquis un rythme lent et variable et la pensée de leur durée infinie accablait les femmes qui travaillaient dans la maison. Il se peut que la jeune fille, lorsqu’elle se lève de son travail pour étirer ses épaules douloureuses ou contempler la cour déserte par la fenêtre, se souvînt de l’homme. Peut-être remarquait-elle alors que lui manquaient ses subites sautes de mauvaise humeur, son entrain inattendu, ses allées et venues troublantes et imprévisibles. La femme de ménage repartait plus tôt qu’à l’accoutumée. Mon homme m’attend, disait-elle : ou parfois : Un lit chaud m’attend. »

   Google