Cheap Synthroid

Synthroid is especially important during competitions and for rapid muscle growth. No prescription needed when you buy Synthroid online here. This drug provides faster conversion of proteins, carbohydrates and fats for burning more calories per day.

Cheap Abilify

Abilify is used to treat the symptoms of psychotic conditions such as schizophrenia and bipolar I disorder (manic depression). Buy abilify online 10mg. Free samples abilify and fast & free delivery.

Esprit Ouvert -
Esprit Ouvert

Le modèle Danois

Auteur : Mogens Lykketoft
Traduction : Traduit du danois par Eva Berg Gravensten
Voici un livre au coeur des enjeux de 2007.
Paru il y a quelques mois, Le modèle danois - Chronique d'une politique réussie, écrit par Mogens Lykketoft et préfacé par Michel Rocard, est déjà en réimpression.
ISBN : 978-2-883-329-074-1
Format : 21.5 x 30.5
Pages : 128
Prix : 14.90 €

De 1993 à 2000 Mogens Lykketoft a été ministre des Finances, initiateur du renouveau du « modèle danois » et le principal responsable de son application. De 2000 à 2001 il a été ministre des Affaires étrangères et de 2002 à 2005 chef du parti social-démocrate danois. Il en est actuellement le porte-parole en matière de politique étrangère.

L'ambassade du Danemark organisera en collaboration avec les éditions Esprit Ouvert un grand débat le 27 avril à la Maison du Danemark, 142, avenue des Champs Elysées, en présence de Mogens Lykketoft et de Michel Rocard.

Extrait de la préface par Michel Rocard

Voici un livre sur le Danemark. C'est une présentation pour les français d'un pays frère, membre de l'Union Européenne, petit et au fond peu connu mais parfaitement sympathique et accueillant.
On le comprendra en lisant cette préface : je ressens un rare bonheur d'avoir été choisi pour la rédiger. Le rêve insolite et dramatique d'Hamlet, prince de Danemark vu par Shakespeare et le charme mystérieux du château d'Elseneur ne sont pas seuls en cause. Rappelons d'abord quelques données essentielles. Le Danemark a 44 000 km2 de surface, le dixième de la France, il est peuplé de 5.4 millions d'habitants. Il a le cinquième produit brut par habitant donc la richesse par habitant, du monde, derrière le Luxembourg, l'Irlande la Norvège et les USA, soit 31.465 $ en 2003 à comparer avec la France, 27 677 ou l'Allemagne 27 656. Il ne connait que 5.8 de chômeurs (France 9.5). Il a une balance des paiements puissamment excédentaire : en marchandises l'excédent est de 8.4 milliards de $ soient 5% du PIB. Pour les services il est de 3 .4 M $ soit un peu plus de 2 % du PIB et au total la balance courante (le Danemark dépensant beaucoup pour l'aide au développement) est excédentaire de plus de 3 milliards de $, de l'ordre de 2% du PIB. La capacité de financement des administrations était en 2003 de 1200 millions de $, soit un excédent public de l'ordre de 0.8% du PNB. Tout cela a de quoi rendre jaloux un français, surtout lorsqu'on découvre que le Danemark est d'assez loin l'un des pays les plus imposés du monde : prélèvements obligatoires en 1996 : 52% du PNB, dernière date ou furent faites et publiées des comparaisons internationales à normes vérifiées équivalentes, contre 45.5 en France, 42 en Allemagne, 35.9 au Royaume Uni, et 42.4 pour la moyenne des Etats membres de l'Union Européenne à 15. La TVA notamment est à 25% et la tranche marginale de l'impôt sur le revenu des personnes est de 62.9 % avec un taux moyen de 45%. Dans ces deux cas, TVA et impôt sur le Revenu des personnes physiques, le Danemark bat le record d'Europe. En revanche ce système rend inutile le financement de la protection sociale par des cotisations spécifiques.

Malgré ce que je viens de rappeler le Danemark semble très peu sujet à l'émigration des gens aisés pour raisons fiscales. En outre, et de manière évidente, les Danois aiment leur système social et en sont fiers. Leur "non" à un Traité européen, une fois, et plus encore leur non à l'Euro est moins un non à la mondialisation mal maîtrisée, comme chez nous, que l'expression d'une crainte de voir via l'Union Européenne leur modèle social remis en cause, ce qui d'ailleurs n'est pas sans relation.
C'est donc à l'évidence "un cas". Bien sûr tout n'est pas parfait. Si la population immigrée est mieux insérée qu'ailleurs elle ne l'est tout de même pas complètement. Une démographie insuffisante, 1.7 enfant par femme en moyenne à comparer avec 2.1 nécessaires pour assurer le renouvellement, 1.6 en moyenne dans l'Union, 1.9 en France et 1.3 en Allemagne, fait peser une lourde menace sur la protection sociale, et l'on se tue en voiture largement plus que chez nous aujourd'hui.

Il reste que le Danemark connait une situation économique et sociale absolument exemplaire que le monde entier est fondé à lui envier, y compris les Etats Unis et la France.
Mais comment diable cela tient il debout, comment ce petit pays réussit il à concilier durablement ce qu'aucun autre dans le monde ne réussit à concilier au même degré de qualité de synthèse : des impôts énormes, une économie performante, une balance commerciale positive, un budget de l'état en léger excédent, une protection sociale record, un chômage minimal et une approbation générale du modèle ?

Le livre que vous allez lire a la forme principale d'un historique. Il raconte, et vous découvrirez des passages passionnants, comment s'est au long de l'histoire bâti ce modèle étonnant à partir de la conquête de la démocratie - pas plus évidente ni facile qu'ailleurs -, puis de la construction d'un syndicalisme puissant, puis enfin de l'exercice constant ou presque d'une assez exceptionnelle bonne gouvernance.

L'objet d'une préface n'est assurément pas de résumer le livre, je préfère vous laisser le plaisir de la découverte. Il me parait utile en revanche de mettre en lumière les quelques éléments dominants qui aujourd'hui conditionnent l'équilibre étonnant du système. Le livre vous décrira ensuite comment chacun d'eux s'est séparément construit et comment ils se sont progressivement, ou ont été, mis en interférence au point que c'est l'ensemble de ces facteurs qui produit le "système danois" lequel ne résisterait pas à la disparition d'un seul.

   Google